Marie Le Mauff


Portfolio

Handidanse
Roux, état des lieux des différentes rousseurs
Fred Métayer – Couverture de son album en scène

Qui suis-je ?

J’ai complété mes études d’Arts Plastiques et mes cours à l’Ecole Supérieure de Photographie de Paris (Ecole Icart) et à l’Ecole des Beaux-Arts et de l’ Image d’Epinal, par des expériences pratiques :

stages : du mensuel rock Best au studio de prise de vue Cliché Color en passant par l’Agence de diffusion jazz rock Mephisto ou France soir), 

manifestations et festivals : comme photographe officielle du Festival des Cultures du Monde de Gannat en Auvergne, photographe attitrée du festival Campus à l’oreille de Paris, aux Eurockéennes…etc…),

reportage : à Londres sur l’enregistrement de l’album Shine your stardu groupe Well Spotted.

Ma passion pour la photographie m’a conduite également à suivre les séminaires de Claude ALEXANDRE (le corps et l’attachement) et de Jean-Francois BAURET (le portrait et l’expression), à créer des pochettes d’albums (Illico Presto, Théo HAKOLA, Well Spotted, Trashcan juice, Fred etc…) ou encore à réaliser portraits et créations photographiques (dont, en 1997, un reportage sur la pièce Combat de nègres et de chiens de Koltès dans la mise en scène de Philippe GOYARD créée au théâtre Granit / Scène Nationale de Belfort).

Mes photographies sont publiées, sous le nom de Marie JEROME, dans des magazines tels que Rage, Best, Rock&Folk ou Rock Sound, des quotidiens nationaux (France Soir) ou régionaux (L’Est Républicain, Le Pays de Franche-Comté…), diverses revues (Abus Dangereux, Agenda Rock 95, etc…), des programmes de concerts (Eurockéennes, Francofolies…) ou de salles de spectacles (Le Cube à Audincourt, le Noumatrouff à Mulhouse, etc…). Certaines de mes photographies sont déposées à l’agence DALLE (spécialisée dans la photo musicale).

En 1998, j’ai présenté une facette de mon travail personnel à l’Espace Gantner de Bourogne, dans le cadre des « Causeries » qui accompagnaient l’exposition « Les mystères de la conversation » produite par le CICV Pierre Schaeffer. À travers mon installation « Des yeux pour entendre« , je tente de donner vie à une image fixe en mettant mes photographies sur la langue des signes dans des bocaux remplis d’eau. Après plusieurs jours, les clichés se dégradent, s’effacent, se décomposent.

En 2000, j’ai travaillé à Montréal (Canada) avec la compagnie de danse « Le Corps indice » d’Isabelle CHOINIÈRE. Parallèlement, j’y ai développé avec Jean-Baptiste DROULERS à la SAT (Société des Arts Technologiques) un projet d’installation faite de sons et d’image(s).

Depuis 2004, j’essaie de réaliser par le biais du portrait photographique  un «état des lieux» des différentes rousseurs. Et même si des raisons personnelles ont fait que la photographie s’est éloignée de moi entre 2008 et 2015, j’ai continué malgré tout à faire quelques reportages ponctuels sur des danseurs handicapés ou le théâtre d’improvisation.

Je m’appelle Marie LE MAUFF depuis mon mariage en 2015.

C’est en 2016 que Marie PARENT et Christophe LE CHEVILLER, fondateurs de la compagnie La Morsure , m’ont remis le pied à l’étrier. Je leur dois ma renaissance artistique.



Contact

Envoyez-moi un message


Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer